Les voitures-restaurants de l'Etat

  Mise à jour le 03 avril 2016 µ

 

Entre 1889 et 1914, le chemin de fer de l'Etat offre à ses voyageurs un service de restauration à bord de ses trains grandes lignes . Ce service est confié à trois exploitants :

-La compagnie des Wagons-lits, qui n'a pas sur le réseau de l'Etat le monopole comme sur les autres réseaux et qui propose un service de restauration entre Nantes et Poitiers à partir du 1er novembre 1900 sur son matériel.

-La compagnie des Wagons-buffets, dont l'activité s'exerce principalement dans les wagons-bars de banlieue mais qui assure le service de restauration sur les trains de Nantes à Bordeaux, Saintes et Pornic à partir de 1902.

-Le buffetier de la gare de Niort, qui assure son service à bord des voitures-restaurants mises à disposition du réseau de l'Etat. Cette prestation a débuté le 20 septembre 1889 à bord du train Paris Bordeaux via Chartres, Thouars, Niort, Saintes. Ce train numéro 99 quitte tous les jours la gare de Paris-Montparnasse bondé. Il est en concurrence directe du train Paris-Bordeaux de la Compagnie du Paris-Orléans, et on peut se demander pourquoi les voyageurs préférent les 10h10mn du train de l'Etat aux 7h29mn du PO. La raison est sans aucun doute la surtaxe demandée aux voyageurs utilisant la voiture restaurant et le prix du repas à 3.50FF demandé sur le PO, tandis que sur l'Etat l'accès à la voiture-restaurant est possible aux voyageurs de 2ème et 3ème sans supplément, pour un repas au tarif plus compétitif de 2FF!

Le matériel mis à disposition était le suivant:

La voiture restaurant n°321 de 1908

Qui possède les plans ou diagrammes de ces voitures?
Qui possède une photo de la voiture restaurant 293 avant transformation en 3ème classe?

L'exploitation des voitures-restaurants par le buffet de la gare de Niort cesse en 1914 . Après la première guerre il sera confié à la Compagnie des Wagons-lits. Le matériel du réseau de l'Etat sera alors transformé en voitures-voyageurs de 3ème classe à 8 compartiments, et les bogies d'origine remplacés par des bogies Pensylvania type X. L'une de ces voitures sera ensuite à nouveau transformée en voiture de service.


Pour en savoir plus:

Les Wagons-restaurants de l'ancien Etat, par Roger Commault, Rail Magazine n°10, page 28.