Accueil


 

Les voitures de la Compagnie Générale Transatlantique

Mise à jour 4 mars 2017 µ

 

Dans le parc du matériel de particuliers apte à circuler sur la Compagnie de l'Ouest, puis de l'Etat, figure les voitures de la Compagnie Générale Transatlantique.

1883: Les voitures d'émigrants

A la fin du 19eme siècle, l'Europe connait un vaste flux migratoire, notamment des habitants d'Europe de l'est qui transitent par la France pour se rendre en l'Amérique. La Compagnie Générale transatlantique assure ce service depuis longtemps à bord de ses paquebots.

Jusqu'alors, les voitures employées pour permettre le transit par fer des émigrants est assuré par du matériel de troisième classe à essieux, sans aucun confort, et très rudimentaires pour ce voyage de plus de 24 heures.

En 1883, la Compagnie Générale Transatlantique décide de faire construire du matériel adapté, sur le principe des voitures à bogies.

Deux types de voitures seront réalisées,

Les voitures de 80 places sont à plateformes d'extrémités et couloir central. De chaque coté du couloir sont disposés 10 compartiments semi fermés. Les cloisons, hautes de 1,5m , séparent les compartiments. De plus, des berceaux et filets à bagages sont disposés au dessus de certaines cloisons. Chaque voiture comprend en outre un compartiment toilette.

L'aménagement de la voiture buffet est similaire, la moitié de la voiture etant occupée par une salle formant buffet. L'aménagement du buffet comprend un bar contre les fenetres et deux distributeurs de café, ainsi que deux réservoirs d'eau. L'intercirculation entre les voitures est rendu possible par des passages grillagés situés entre les platerformes.

 

Voitures d'émigrants de la Compagnie générale Transatlantique (Coll R.Arzul)

La réalisation de ces voitures plus confortables va entrainer une augmentation sensible du trafic par la France.

 

1895: Les voitures salons

La fin du XIXeme siècle marque un tournant dans l'aménagement des paquebots, et l'on cherche à attirer la riche clientelle par des aménagements de plus en plus luxueux: pont promenade, éclairage électrique, .. La CGT met en service de nouveaux paquebots: La Champagne, La Bretagne.

Dans le meme temps, la Compagnie Générale Transatlantique va transformer 6 voitures d'émigrants en voitures de luxe, en réutilisant les chassis comme base de construction. L'ensemble de caisse, au départ disymétrique, est reconstruite. Ces nouvelles voitures sont très facilement reconnaissables à la fenêtre centrale dont le dessus est arrondi.

Chacune le nom d'une province française comme les paquebots de la compagnie:

 

La Gascogne dans son état d'origine. Notez la forme de la fenêtre centrale (coll R.Arzul).

Elles sont revendues à la CIWL et transformées pour trois d'entre elles en voitures-restaurants en 1911. Elles seront à nouveau utilisées pour le service des trains transatlantiques, notamment sur le Paris Cherbourg, en compagnie des voitures des salons CIWL 255&256.