Les voitures de banlieue teck de l'Ouest

Mise à jour 21 octobre 2021 µ

 

A partir de 1895, la compagnie de l'Ouest commence à chercher à améliorer le confort de ses voitures de banlieue. C'est à cette époque que sont réalisées les dix premières voitures à impériales fermées.

Un an plus tard, l'Ouest fait construire à titre d'essai trois voitures de première classe pour la ligne d'Auteuil. Ces voitures à essieux à empattement de 6.5m immatriculées A2501 à 2503 se caractérisent essentiellement par la présence de plateforme extérieure et l'intercirculation. Ces trois voitures construites par Desouches et Cie sont extérieurement identiques aux voitures de la Compagnie des wagons-bars, seul diffère l'aménagement intérieur qui comporte un couloir central et des fauteuils.

Le concept de ces voitures sera retenu pour la ligne des Invalides. Les parois sont en frises de teck. L'extrémité des voitures sont équipées de plateformes d'accès, et de larges portes qui facilitent l'accès aux voyageurs. Contrairement aux prototypes, l'intercirculation n'a pas été retenue mais remplacée par une avancée au dessus des tampons qui autorise l'installation de sièges supplémentaires.

A partir de 1897, l'Ouest reçoit un premier lot de dix voitures de seconde classe B9001 à 9010 de 44 places. La livraison de voitures identiques B9014 à 18 et 9023 à 9032 sera effectuée en 1900.

Voiture teck de seconde classe destinée au service de banlieue (coll L.Fournier)

Ce matériel est alors intégré dans les trains de banlieue vapeur en panachage avec le matériel à impériale.

Ce train vapeur en gare de Meudon RG est composé de voitures à impériale et d'une voiture de seconde teck (Coll part.)

En 1901, quatre voitures de seconde classe sont transformées en première classe de 36 places A2504 à 2507.

Dans le cadre de la construction de la ligne des Invalides et l'électrification en 650V, cinq voitures de seconde classe seront transformées en automotrice par remplacement des essieux par des bogies et des équipements Sprague et Thomson, afin de tester les solutions techniques employées sur le métropolitain.

D'autres voitures seront transformées pour être utilisées sur les trains Sprague et Thomson (continuité électrique). Le matériel est également employé derrière les locomoteurs 650V de la ligne des Invalides.

 

Rame de voitures teck en gare de Meudon Val Fleury (Coll part.)

 

En 1904, l'Ouest recevra des voitures complémentaires de 35 places en teck et à plateformes d'accès, mais d'un plus grand empattement de 8.5m et équipées d'une partie fourgon. Cette série sera immatriculée BDf 1 10.

Voiture type BDf 1 à 10 (coll J.Tasma)

 

Pour être complet, il faut mentionner l'intégration en 1922 des voitures teck de la Compagnie des wagons buffets dont les services ont cessé en 1914. Ces voitures étaient semblables au matériel de première classe, avec des variantes dans le nombre de baies (10 ou 12 baies). Ces voitures ont bien sûr été transformées et leur aménagement intérieur refait avec suppression du bar et ajout de banquettes. Elles seront intégrées après guerre sous les numéros B9047 à 9084.

 


note:

voir "les trains de banlieue" tome 1 page 57 et 62 pour la photo d'aménagement des A2501 à 2503