La ligne Caen à Cherbourg

Mise à jour 14 aout 2015 µ

 

La ligne de Caen à Cherbourg a été ouverte au service voyageur le 17 juillet 1858.


Caen

Carte des environs de Caen (source IGN) avec ajout des lignes: 1 ancienne ligne vers Troarn; 2 vers Mantes & Paris; 3 raccordement portuaire et ligne SMN vers les mines de Soumont; 4 ancienne ligne vers Flers; 5 ancienne ligne vers Vire; 6 vers Lison et Cherbourg; 7 raccordement Caen Ouest et Caen St Martin; 8 ligne du Caen à la Mer.

 


(Pont sur l'Orne dit "Pont de l'école" ou "Pont du Lido")


(Bifurcations vers Vire et Flers)

 

 


Carpiquet (halte)


Bretteville - Norrey

 


Audrieu

 


(Viaduc de la Flaye à Condé sur Seulles)
Bayeux

 

Viaduc sur l'Aure

 

 


Crouay (halte)

 


Le Molay Littry


Lison

Passage d'une rame tractée par une 220 série 500

Le kiosque à journaux (coll C.Petges)

Passage d'une vapeur (coll C.Petges)

Vue de la gare depuis la passerelle (coll C.Petges)

 

 


Neuilly-La-Forêt (embranchement vers Isigny-sur-mer)


(ancienne gare d'Isigny)


(pont metallique type bow strings sur la Vire)
Carantan


Chef du Pont - Ste Fresville


Montebourg Etat


Valognes

 


Sottevast

 


Couville


Martinvast


Cherbourg

Arrivée sur Cherbourg en vallée de Quincampoix

Passage d'un rapide devant le dépot (coll R.Arzul).

Une autre vue de l'ancien dépot

 

La gare ville


Infrastructure

La ligne de Caen à Cherbourg comportaient deux ponts de type Bow-strings construits dès l'origine de la ligne. Ces ponts métalliques etaient réalisés selon la technique du pont de Windsor construit par Brunel. Ici la poutrelle supérieure formait un arc, tandis que la poutrelle inférieure supportant la voie formait raidisseur. Les deux arcs étaient reliées entre eux par des poutrelles verticales et diagonales. L'un était situé en aval de Caen sur l'Orne, et a une portée de 44m. Le second est situé à la sortie de la gare primitive d'Isigny sur mer, et a une portée de 40m completé de deux ponceaux de 3,5 metres situés de part et d'autre du pont.

Pont de Caen


Sources:

Nouvelles annales de la Construction, avril 1860