Les rapides de l'Etat

mise à jour le 24 mai 2006 µ

 


Manche Océan

Ce train est créé en 1929 par R.Dautry, directeur du réseau de l'Etat, et relie Dieppe à Bordeaux. Il est essentiellement destiné à la clientèle anglaise se rendant en Espagne.

Au départ de Dieppe, il passe par Malaunay, emprunte l'axe Paris- Le Havre via Rouen jusqu'à Oissel, rejoint Serquigny, emprunte l'axe Paris-Cherbourg entre Serquigny et St Gal près de Conches, rejoint Saint Martin d'Ecublei, emprunte l'axe Paris Granville entre St Martin d'Ecublei et Surdon, rejoint la bifurcation de la "petite croix", emprunte l'axe Paris-Brest jusqu'à Le Mans, puis emprunte l'axe Le Mans-Bordeaux.via Nantes et La Rochelle

 

 
affiche du Manche Océan (coll part.)

 

 

 

 

Dieppe maritime
15h35
Le Mans
8h40
Dieppe ville
15h44
Alençon
9h22
Rouen RD
16h33
Laigle
10h34
Elbeuf
16h54
Elbeuf
12h02
Laigle
18h33
Rouen RD
12h25
Alençon
19h03
Dieppe ville
13h11
Le Mans
20h20
Dieppe maritime
13h21

horaire Dieppe le mans (date?? source RMn°24)

horaire été 1938 (coll E.de.Larquier)

Cet horaire montre bien que la vitesse du train était relativement faible, 60km/h, en raison du parcours suivi.

De nombreuses correspondances sont assurées le long du parcours:

 

Au départ de Dieppe, les "Dieppoises", locomotives 231-001 à 060 assurent la traction, ou encore la 230-800 carénée dont la cabine peu ventilée était un vrai calvaire pour l'équipe de conduite. Au Mans, la machine était remplacée par une Pacific bavaroise de la série 231-981 à 996.

Coté matériel roulant, il semble que le train comportait des voitures de 1ere, 2eme et 3eme classe, ainsi qu'une voiture-restaurant pour le Mans et une voiture-couchette pour Bordeaux. L'horaire de 1938 mentionne des voitures-couchettes de toutes classes entre Dieppe et Bordeaux et une voiture-buffet entre Dieppe et le Mans

 

Pacific Bavaroise 231-993 en tête du Manche-Ocean à Saintes vers 1935

 

Le train sera supprimé à l'entrée du conflit en 1939 et ne sera pas repris après guerre.


suite..