Les Chemins de fer Normands

mise à jour le 20 février 2011 µ

 

Les Chemin de fer Normands exploitaient un ensemble de lignes à voie normale située sur le nord est du cotentin. La première ligne Valognes-Barfleur(35km) et son antenne St Martin d'Audouville à Montebourg(10km) seront d'abord concédées au Chemin de fer Départementaux. La ligne ouverte au trafic en 1886 est prolongée du tronçon Cherbourg Barfleur en 1911 (31km), exploitée elle par les Chemins de fer de la Manche. Ce réseau sera finalement racheté par le département de la Manche en 1926 et exploitée par la Compagnie des Chemin de fer Normands.

Ayant souffert des dégats de la seconde guerre mondiale, il est fermé en 1948 sur la partie sud, puis définitivement fermé en 1950.

 

 


Cherbourg

 

 


Pont sur la Divette

 


Bagatelle (halte à Tourlaville)
Les Flamands (à Tourlaville)
Le Becquet (halte à Tourlaville)
Maupertus

 


Viaduc de Fermanville

 

 


Fermanville


Carneville-Théville (halte)
Saint-Pierre-Église


Varouville-Réthoville
Néville
Tocqueville
Gatteville
Quénanville
Barfleur

 

 


Saint Vaast La Hougue
Lestre Quenéville


Saint Martin d'Audouville
Montebourg Ville


Montebourg Etat

 


Matériel (voie normale)

ligne Cherbourg Barfleur (ex CFM)

ligne Barfleur - Montebourg - Valognes (ex CFD)

Les trois premiers autorails du réseau sont des camions GMC modifiés par Verney et numérotés 51 à 53. Ils pouvaient tracter des remorques mixtes construites par Verney et immatriculées RM6 & 7 ainsi qu'une remorque à bagages immatriculée RB1.

D'autres autorails rejoindront le parc: l'autorail Verney SCF 1 et le Verney SCF2 qui possédait la particularité d'avoir une caisse articulée en trois tronçons, et enfin les autorails Verney à bogies V1 et V2


Pour en savoir plus

- "Les petits trains de Jadis, Ouest", aux éditions du Cabri